MONACO, le 5 juillet 2012 - Plus de 270 Parlementaires, issus de plus de 50 Etats, ont participé aujourd'hui à la 21e Session Annuelle de l'Assemblée Parlementaire de l'OSCE. A l'ordre du jour de cette Session, des résolutions qui porteront essentiellement sur les Droits de l'Homme et la sécurité en Europe, en Asie Centrale et en Amérique du Nord.

«La Principauté est fière de recevoir cette session annuelle de l'Assemblée Parlementaire de l'OSCE où les débats et les travaux forment et dessinent l'avenir des populations de Vancouver à Vladivostok, et se félicite que les Parlementaires des Etats membres de l'OSCE l'ait choisie pour accueillir leur rencontre », a déclaré le Ministre d'Etat de la Principauté de Monaco, Michel Roger.

Les Membres vont débattre et voter trois résolutions majeures relatives au renforcement de l'Etat de droit et des libertés fondamentales, à l'arbitrage entre austérité et relance comme modes de régulation de l'économie mondiale, ainsi qu'une résolution visant à moderniser le Document de Vienne qui régit la transparence au sein des armées des Pays membres. La séance sera diffusée en live sur www.oscepa.org

Eamon Gilmore a déclaré que l'objectif de la Présidence irlandaise avait été de « mettre en place un ensemble de priorités assurant équilibre et cohérence des approches dans les trois dimensions ». Il a noté que l'Irlande accordait une importance toute particulière à la Dimension Humaine et, appelé à des progrès de ce domaine. M. Gilmore a précisé que « nous devons tous jouer notre rôle, membres de Gouvernement et Parlementaires, et nous assurer que les Etats tiennent leurs engagements ». Eamon Gilmore a également souligné le fait que « la Présidence irlandaise se tenait prête à travailler de concert avec l'Assemblée Parlementaire dans la poursuite de leur but commun ».

« L'Assemblée Parlementaire a toujours soutenu l'OSCE dans le développement d'une diplomatie parlementaire » a déclaré Jean-François Robillon, Président du Conseil National de Monaco. « En choisissant Monaco, nous avons une nouvelle fois démontré qu'indépendamment de la taille d'un Pays, la voix de tous les Etats membres a la même valeur au sein de l'OSCE ».

Ces cinq jours de rencontre incluent également un Forum Méditerranéen, ce vendredi, avec la participation des partenaires de l'OSCE, tels que l'Algérie, Israël et le Maroc, ainsi que des représentants de Lybie et du Conseil National palestinien, invités par le Pays hôte.

« Lire des comptes rendus des affaires étrangères ou observer une révolution à distance ne suffit pas aujourd'hui, il nous faut nous rencontrer plus fréquemment nos voisins méditerranéens » a déclaré le Vice-Président de l'AP OSCE, Jean-Charles Gardetto. « Je suis fier que Monaco puisse être cette semaine le point de départ de relations avec les nouveaux décideurs du Moyen Orient et d'Afrique du Nord ».

Dans son discours, le Secrétaire General de l'OSCE, Lamberto Zannier, a souligné la vision de l'Organisation définie au sommet de l'OSCE, à Astana. « Le 40e anniversaire de laDdéclaration Finale d'Helsinki, que nous célèbrerons en 2015, sera une excellente opportunité pour inciter l'Organisation à aller de l'avant. L'OSCE bénéficiera en outre de la continuité des trois prochaines présidences pour renforcer le progrès dans la création d'une Communauté de Sécurité ».

L'un des points culminant de la Session sera le vote de la Déclaration de Monaco qui participera à la définition des contours de l'OSCE et des politiques nationales. Les Parlementaires éliront également un nouveau Président ainsi que les Membres du Bureau le 9 juillet prochain.